3 conseils pour éviter les bouchons de l’aéroport de Toulouse-Blagnac

3 conseils pour éviter les bouchons de l’aéroport de Toulouse-Blagnac
Notez cet article

L’excitation d’un départ en vacances ou en week-end, la récurrence d’un déplacement d’affaires… Tout cela est souvent chassé par le stress de se retrouver coincé dans les embouteillages pour aller à l’aéroport de Toulouse-Blagnac. Voici 3 conseils pour éviter cette situation :

Embarquer dans le tram

 

Simple comme bonjour, rapide comme l’éclair, le tram T2 n’attend que vous, et vous dépose en une demie-heure à l’aéroport (depuis le centre-ville). Les trams ont une fréquence de passage tous les quarts d’heure. Cela vous permet de faire un joli pied-de-nez aux conducteurs coincés dans les embouteillages 🙂 

Éviter les pics de circulation

 

Si l’option de la voiture est inévitable pour vous rendre à l’aéroport, essayez de ne pas vous retrouver dans le flux d’automobilistes du matin ou du soir, qui bloquent toutes les routes. Dans la mesure du possible, et en fonction de vos horaires d’avion, il est toujours préférable de partir durant des heures plus calmes. Si vous arrivez plusieurs heures à l’avance, cela vous laisse le temps de travailler à l’aéroport, ou de faire une session shopping.

Et, si éviter les heures de pointe est impossible, vous pouvez toujours essayer de suivre des itinéraires de contournement qui sont donnés par des applications de trafic. Malheureusement, vous se serez pas le seul à utiliser cette option…

Prendre une chambre d’hôtel

 

Pourquoi ne pas choisir un hôtel à quelques kilomètres de l’aéroport de Toulouse-Blagnac, pour arriver la veille, et en profiter pour vous reposer ? Le lendemain, vous n’avez plus que quelques kilomètres, voire quelques mètres, à parcourir jusqu’à l’établissement. Cette solution confort tentera bien certains d’entre vous, non ?

GIF chiot dormir confort