Partager sur :

Que vous soyez un voyageur aguerri ou que vous réalisiez vos premiers trajets, vous vous êtes sans doute déjà demandé comment était calculé le prix d’un billet d’avion et surtout, pourquoi il était possible de trouver autant de différences entre des trajets similaires. Ector a déniché pour vous quelques explications.

Une part fixe

Acheter un billet d’avion, c’est investir dans un service. Comme pour tout service, le tarif est fixé en fonction d’une part de rentabilité des charges. Dans le cas de l’aviation, il faut amortir l’entretien de l’avion et le prix du carburant, pour lesquels les coûts sont bien plus élevés que ceux de notre chère voiture. Le salaire du personnel de bord et des aéroports est également à prendre en compte. Vous pouvez également trouver, en fonction du vol choisi, le prix des repas et boissons dans le billet. Pour les compagnies low-cost, ce sont des extras que vous paierez directement à bord.

Une part variable

L’autre partie grâce à laquelle le prix du billet d’avion se fixe, est une part variable. Celle-ci est principalement constituée d’un grand nombre de taxes, évoluant en fonction de différents critères, mais est également influencée en fonction du contexte de la réservation du billet.

Les taxes incluses dans le billet d’avion


Les taxes QX et QY

Les taxes QX et QY sont une sorte de redevance que les passagers doivent payer en contrepartie de leur venue dans l’aéroport et de l’utilisation de l’avion. La taxe QX concerne les vols nationaux, celle QY les vols internationaux. Sachez que c’est bien l’aéroport qui fixe le montant en fonction de son infrastructure. Pour le dire autrement, si vous voulez payer moins de taxes, prenez un aéroport plus petit !

Les taxes YQ

La taxe YQ est calculée en fonction du carburant et est modifiée par le cours du pétrole. En revanche, l’impact du marché du pétrole sur les billets d’avion n’est pas immédiat puisque les aéroports prévoient de grandes quantités de carburant longtemps à l’avance. Comptez au minimum 6 mois à un an pour voir une répercussion sur les prix des billets.

La taxe FR

La taxe FR, quant à elle, est une taxe d’aviation civile, c’est-à-dire qu’elle est fixée par la direction générale de l’aviation civile et permet d’améliorer l’aménagement des territoires de celle-ci ainsi que la sécurité des aéroports.

La taxe XT

Il existe une taxe uniquement pour les modules et les personnels de sécurité. Il s’agit de la taxe XT qui permet d’améliorer et préserver les systèmes de contrôle et garantir une sécurité optimale dans les aéroports. Encore une fois, plus le dispositif de sécurité est important, plus la taxe risque de l’être. Vous la paierez plus chère dans les gros aéroports.

La taxe IZ

Finalement, la taxe IZ est une taxe de solidarité. Elle a été fixée par Jacques Chirac. Et oui, quand vous prenez l’avion, une toute petite partie de votre billet est reversée à des associations. Parmi celles-ci, le fond mondial contre les pandémies, UNITAID ou encore GAVI, l’association pour la vaccination. Et bien sûr, ce n’est pas une raison pour éviter de s’engager auprès d’une œuvre caritative.

L’influence du marché sur le tarif des billets d’avion

L’autre partie de ces variables est liée au fait que l’aviation demeure un marché économique. Comme tout marché, le prix des billets d’avion dépend donc de la concurrence en place. L’offre et la demande sur un même trajet font grimper ou baisser les prix en fonction des entreprises concurrentes. Les dates de réservations sont les éléments majeurs d’un changement de prix. Cela vous coûtera toujours moins cher de partir en semaine et hors vacances scolaires ; simplement parce que les compagnies souhaitent étaler les départs sur plusieurs périodes.

De même, les choix de la compagnie aérienne influent sur le tarif appliqué au billet. Si un trajet ne dispose pas d’escale ou très peu, il sera plus cher. En revanche, au plus vous aurez d’escales, au plus le trajet sera long, au moins vous paierez. Finalement, si la compagnie décide d’augmenter ou de réduire le nombre de vols sur un même trajet, le prix sera modifié en conséquence. Disposer de moins de vols vers une destination fait considérablement augmenter le prix de votre billet.

Pour ne pas payer votre billet trop cher, il n’y a pas de secret : évitez les grosses infrastructures, réservez à l’avance et anticipez ! Et pour le stationnement de votre voiture ? Appelez Ector, votre voiturier présent par exemple aux parkings de l’aéroport de Bordeaux ou de Nantes Atlantique et réalisez des économies supplémentaires sur votre budget de vacances !