Partager sur :

Vientiane, capitale du Laos, est accessible par l’aéroport international de Wattay. Si vous cherchez à partir à Vientiane depuis la France, sachez que plusieurs compagnies aériennes proposent des prix attractifs. Egalement, pour vous garer, vous pouvez tenter d’économiser grâce à nos astuces de parkings pas chers dans les aéroports. Découvrez notre guide.

D’où partir pour se rendre à Vientiane ?

Au départ des quatre coins de la France, les aéroports les moins chers pour voyager vers la capitale laotienne sont Nice Côte d’Azur, Lyon Saint-Exupéry, Toulouse Blagnac, et Roissy Charles de Gaulle. Sachez que les compagnies comme Vietnam Airlines, China Eastern ou encore Lufthansa proposent des vols moins chers pour aller à Vientiane.

Et, si pendant vos vacances vous prenez l’option de laisser la voiture à l’aéroport, on vous donne une astuce pour trouver un parking pas cher : déléguer le stationnement de votre véhicule au service voiturier Ector, qui se charge de récupérer votre voiture au dépose-minute de votre terminal de départ, puis de la garer dans un de nos parkings sécurisés 24h/7j ; impossible de ne pas craquer par cette solution de stationnement, confort et moins chère, pour commencer et achever les vacances en toute sérénité !

Quand partir à Vientiane ?

Les meilleurs moments pour partir à Vientiane sont de novembre à mars, lors des températures agréables de la saison sèche. Voyager entre mai et septembre est moins recommandé à cause de la mousson d’été, qui rend le climat étouffant.

Alors, si vous avez choisi de partir pour le Laos au départ d’un aéroport français, sachez que Ector est présent à n’importe quelle période de l’année pour vous proposer un parking moins cher, sécurisé et avec un confort cinq étoiles.

Une fois atterri à l’aéroport de Vientiane

Vientiane est bien souvent boudée par les touristes (à tort !). Pourtant, entre les restaurants, les excursions et les activités, les choses à faire dans la capitale du Laos ne manquent pas. Découvrez 10 activités à faire à Vientiane :

Être ébloui par le Pha That Luang

Le Pha Thuat Luang est le monument national le plus emblématique du Laos, et l’édifice le plus sacré du bouddhisme laotien. Recouvert de feuilles d’or, ce lieu unique, iconique et vénéré par les Laotiens abriterait un cheveu de Bouddha.

Se promener dans le parc Anouvong

Cet immense parc de 14 hectares, situé le long des rives du Mékong, fut construit en 2010, en mémoire du héros de guerre que fût le roi Chao Anouvong (XVIIIe-XIXe siècle). Au pied de l’immense statue de bronze de Chao Anouvong, un petit autel est recouvert d’offrandes et de nombreux Vientianais viennent y prier.

Visiter le Haw Pha Kaeo

La légende raconte que cet ancien temple royal, édifié au XVIe siècle, puis reconstruit au début du XIXe siècle, abritait une superbe statue du Bouddha d’Emeraude, qui fut malheureusement volée durant le siège de Vientiane en 1779. Aujourd’hui, Haw Pha Kaeo est devenu un musée d’art religieux qui expose des sculptures de bouddhas, typiques de l’art Lao.

Flâner au Night Market

Dès la tombée de la nuit, un  marché en plein air s’installe le long des rives du Mékong. Sur les étalages se côtoient des vêtements et des objets artisanaux, qui feront votre bonheur si vous voulez acheter quelques souvenirs. Mais, ne comptez pas sur le Night Market pour combler un petit creux, car il n’y a pas de stand alimentaire…

Pénétrer dans Wat Si Muang

Le Wat Si Muang est le monastère le plus visité de la capitale du Laos, et c’est un lieu de culte depuis plus de 1000 ans, où défilent des pèlerins munis d’offrandes. Il abriterait l’esprit protecteur de Vientiane, depuis qu’au XVIe siècle, une femme enceinte s’est sacrifiée pour protéger la ville du mauvais sort.

Découvrir Wat Sisaket

Wat Sisaket est le plus vieux temple de la ville, et le seul à ne pas avoir été détruit  par l’invasion des Siamois. Il date de la première moitié du XIXe siècle. Dans la cour du temple, plus de 7.000 statues de Bouddha sont exposées, et un des sanctuaires a été ciselé avec de magnifique fresques et bas-reliefs.

Monter au dernier étage du Patouxai

En traversant cette Porte de la Victoire, érigée dans les années 1960 pour célébrer la fin de la colonisation française, vous aurez une impression de déjà-vu avec notre Arc de Triomphe parisien. Et pour cause, l’architecte du Patouxai avait étudié à Paris ! Si vous grimpez au dernier étage, vous pourrez admirer un panorama canon sur la ville.

S’instruire au Musée National Lao

Situé dans un ancien bâtiment administratif des années 1920, le Musée National fera le bonheur des passionnés d’Histoire. Il retrace toutes les années de la colonisation du Laos, puis la lutte pour l’indépendance du “Pays du Million d’Eléphants”. Les différentes périodes sont illustrées par de nombreuses photos, armes de guerre, armes des résistants laotiens…

Aller au marché de Khua Din

Au coeur d’un quartier populaire, ce marché alimentaire dévoile une autre facette de la ville, où peu de touristes s’aventurent. Car, c’est ici qu’on découvre l’ambiance bouillonnante de Vientiane, qu’on traverse les étals qui vendent des têtes de cochons ou des insectes grillés… Bref, qu’on est vraiment dépaysé  !

S’aventurer au Parc du Bouddha

A une vingtaine de kilomètres de Vientiane se trouve Vat Xieng Khouane, un petit parc étonnant qui abrite plus de 200 statues, plus farfelues les unes que les autres, de par leur taille, ou par ce qu’elles représentent. Le parc fut réalisé dans les années 1950 par un chaman-prêtre-yogi qui voulait fusionner les philosophies bouddhistes et hindoues.

Alors, prêts pour partir à la découverte de la ville de Vientiane ? Pour plus de sérénité, votre première meilleure décision sera de choisir Ector, le parking sécurisé avec voiturier, disponible dans tous les aéroports de France.