Partager sur :

Accident, retard, grève, annulation… Tant de raisons qui peuvent vous faire manquer un train et vous faire perdre de l’argent. Depuis quelques temps, les conditions de remboursement de la SNCF ont changé et il est aujourd’hui possible de récupérer quelques euros sur des trajets non effectués. Les démarches ne sont pas toujours évidentes. Alors chez Ector – votre voiturier présent dans les parkings des gares de Lille Flandres et Lille Europe – comme on aime vous faciliter la vie, on a pensé vous faire un petit récap’ des différentes procédures :

Comment me faire rembourser mon billet de train ?

  1. J’identifie la durée de mon retard
  2. Je vérifie la nature de mon trajet (Ouigo, TER, Transilien…) et je conserve mon billet
  3. Ai-je souscrit à une assurance ou non ?
  4. Je demande l’enveloppe régularité
  5. Je remplis le formulaire de compensation
  6. Si mon billet est électronique, la procédure est différente
  7. Je suis propriétaire de la carte Grand Voyageur, je me fais rembourser autrement

1. Préciser la durée de son retard

Aujourd’hui, la SCNF a mis en place un système de compensation financière pour tout retard dont elle est responsable. Il est donc important de noter la durée du retard ainsi que la date du trajet, puisque la compensation est calculée en fonction du prix du trajet et du décalage causé par le retard du transport. Cela s’inscrit dans la garantie voyage SNCF dont les engagements assurent la ponctualité. D’ailleurs, en cas de manifestations, découvrez nos 10 conseils pour survivre aux grèves.

Entre 30 minutes et 1 heure de retard, 25% du prix du billet vous est remis en bon d’achat.

Pour un retard entre 1 heure et 2 heures, vous bénéficierez également  de 25% du prix du billet, cette fois-ci au choix entre un bon d’achat ou un virement.

Pour plus de 2h de retard, c’est 50% du prix du billet qui vous est remboursé, en bon d’achat ou par virement bancaire.

Finalement, au-delà de 3 heures, vous pouvez récupérer jusqu’à 75% du prix de votre billet.

2. Dans quel transport étais-je ?

La garantie 30 minutes s’applique à certains voyages en particulier, les autres transports étant soumis à d’autres conditions de remboursement. Ainsi, les TGV nationaux, les intercités et certains TGV internationaux à destination de Luxembourg, Bruxelles ou en direction de l’Italie et de l’Espagne, sont soumis à cette garantie de remboursement. Attention toutefois aux intercités 100% Eco qui permettent des remboursements uniquement à partir d’une heure de retard.

Les détenteurs de la carte TGV Max sont chanceux et bénéficient d’un bon d’achat de 5€ pour tout retard supérieur à 30 minutes.

Eurostar, Thalys, IdTGV et Ouigo ont leur propre fonctionnement quant aux remboursements. Rendez-vous sur leurs sites pour plus d’infos !

3. Assurance Allianz Global Assistance

Depuis quelques mois, il est possible de souscrire à une assurance plus aisément lors de l’achat de ses billets. Pour moins de 5€ – en fonction du prix du billet -, vous pouvez assurer votre trajet et vous permettre d’être plus facilement remboursé, voir intégralement remboursé ! Là encore, consulter le site des compagnies vous permet de savoir à quoi vous avez droit. Les billets non modifiables sont soumis à des garanties limitées, là où les trajets modifiables sous conditions sont plus libres. Les trajets peuvent malgré tout être remboursés intégralement sur justificatif. Qu’il s’agisse d’un décès, d’un examen inattendu, d’un nouveau travail, d’une convocation ou autre, ne pensez pas que votre billet soit perdu !

4. L’enveloppe régularité

Dans les 45 jours après votre trajet, il vous est possible d’envoyer une enveloppe régularité afin de demander un remboursement. Il s’agit d’une enveloppe que vous trouverez en gare, auprès d’un conseiller en guichet. Glissez-y votre billet nominatif ainsi qu’un RIB si votre retard dépasse une heure. Grâce à cela, un virement pourra vous être effectué en compensation. Il vous faudra envoyer le courrier à cette adresse :

SNCF Centre Régularité, Service Garantie Ponctualité

37 avenue de Lyon

31503 Toulouse Cedex 9

5. Le formulaire de compensation

Il s’agit d’un document administratif faisant état de votre demande de remboursement en raison du retard. Vous pouvez le trouver sur Internet ou directement en guichet. Glissez-le simplement dans votre enveloppe régularité.

6. Je possède un e-billet

Si vous êtes High-tech – ou bien écolo – et que vous n’avez pas de billet papier, vous pouvez procéder comme précédemment expliqué en imprimant votre billet et ruiner vos principes éco-responsables, ou vous pouvez persévérer dans la technologie et utiliser Internet. Grâce aux nombreux services mis en place par la SNCF, vous pouvez réaliser la démarche de manière électronique et obtenir un remboursement plus rapidement.

7. J’appartiens au programme SNCF Grand Voyageur

Félicitations, vous êtes détenteur du Saint Graal de la SNCF ! Et cela pourra sans doute vous aider dans vos remboursements. En fonction de votre statut voyageur, vous pouvez réaliser directement les démarches de remboursement via votre compte SNCF personnel. Un gain de temps !

Je souhaite un remboursement mais ne me retrouve pas dans les conditions

Si vous hésitez mais que vous estimez avoir droit à un remboursement, le meilleur moyen reste de les contacter. L’équipe de community managers et de service clientèle est à disposition et met tout en place pour vous apporter les meilleures réponses. Bien sûr, on fait d’abord un tour sur leur site pour éviter de poser des questions qu’ils entendent à longueur de journée et on reste poli avec ces gentils agents qui font de leur mieux pour qu’on se déplace partout en France et dans le monde !