Partager sur :

L’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle est une ville dans la ville. Cet ensemble impressionnant dispose même de son propre système de traitement de l’eau, qui y circule grâce à cinq bassins. Une brigade de pompiers fluviaux est d’ailleurs spécifiquement destinée à la surveillance des installations.

Roissy-Charles de Gaulle : un aéroport respectueux de l’environnement

Bien que la construction d’une zone aéroportuaire exige de faire quelques sacrifices en matière de déboisement, l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle est un modèle d’aérogare respectueuse de l’environnement. En effet, 30 % de la surface globale de l’espace occupé par Roissy-Charles de Gaulle est boisé. 800.000 espèces d’arbres différentes y sont présentes avec notamment deux cèdres du Liban plusieurs fois centenaires, dont la préservation voulue par le président Georges Pompidou a contraint les ingénieurs concepteurs de la ligne ferroviaire de Roissy à en redessiner le tracé.

Un effaroucheur à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle

Aussi étonnant que cela paraisse, l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle utilise les talents d’effaroucheurs dont la mission est d’éloigner les oiseaux des pistes. Ceux-ci sont responsables de plusieurs centaines de télescopages avec des avions chaque année. Une paire de jumelles, un fusil et un pistolet d’alarme composent l’attirail d’une équipe de quinze professionnels qui se relaient pour rester constamment à l’affût. Même les renards sont leur proie : ces bêtes qui établissent leur territoire au bord du tarmac sont abattues dans un souci de sécurité. Un avion s’est même posé un jour sur une bande de sangliers qui traversaient la piste d’atterrissage.

Des précautions sanitaires

Savez-vous que pour éviter d’avoir un trop-plein de fréquentation des toilettes de l’aéroport de Roissy, le prestataire culinaire Servair évite de préparer des repas composés de flageolets, de choux-fleurs et de haricots ? La compagnie Servair a même dû répondre un jour à la demande de l’épouse d’un émir du golfe qui souhaitait 200 litres de lait de chèvre à déverser dans la baignoire de son avion afin de faire trempette sur le trajet du retour au départ de CDG.

Des solutions pour votre voiture

Des parkings à l’aéroport Roissy-Charles de Gaulle sont bien entendu à la disposition des voyageurs qui s’y rendent ou qui en repartent à bord de leur véhicule. Souvent pressés ou chargés de bagages lourds et encombrants, les passagers détestent rajouter les contraintes du stationnement au stress du voyage. Ils font donc appel aux services du voiturier de Roissy, Ector. A l’arrivée comme au départ, à la porte de votre terminal, votre voiturier s’occupe de votre véhicule en toute sérénité.