Partager sur :

Lors des vacances d’été, on est vite tenté de se garer où bon nous semble, sans forcément penser aux conséquences. Mais, gare aux conducteurs qui laissent leur voiture stationner trop longtemps dans la rue : ils pourraient avoir de mauvaises surprises (amendes, mises en fourrière, chocs sur la carrosserie…) en récupérant leur voiture. Pour éviter toute déconvenue, voici un petit rappel des règles élémentaires de stationnement en ville.

Les règles de stationnement en été

À Paris et dans de nombreuses autres villes françaises, le stationnement gratuit en août est terminé. Désormais, selon le Code de la route, il est interdit de garer un véhicule en voirie, de façon ininterrompue pendant plus de 7 jours consécutifs ou pendant la durée fixée par la municipalité.

Il est à noter qu’en France, la règle de stationnement pour les personnes handicapées titulaires de la carte européenne de stationnement (CES) ou de la carte mobilité inclusion (CMI) les autorise à se garer gratuitement, à n’importe quelle place de stationnement en ville, et sans limitation de durée.

Les risques en cas de non-respect

Durant les vacances d’été, un conducteur qui gare sa voiture dans la rue encourt généralement deux risques : un ou plusieurs PV et/ou une mise en fourrière à cause d’un stationnement gênant, abusif, ou dangereux.

En cas de non-respect de la durée maximale de stationnement fixée par arrêté municipal, le conducteur risque de recevoir une amende de 35€, assortie d’une mise en fourrière, si le stationnement dure encore. Pour les voitures dont le stationnement est considéré comme gênant ou dangereux (par exemple, dans le cas d’un stationnement sur une bouche d’incendie, sur un emplacement réservé ou interdit, sur un passage piéton, sur une piste cyclable, sur un trottoir, ou devant un tunnel) pour la circulation et/ou pour le stationnement d’autres véhicules, l’infraction est plus sévère. Le conducteur s’expose à une contravention immédiate de 135 €, à une mise en fourrière, et à la perte de 3 points sur son permis de conduire.

Les alternatives au stationnement en voirie  

Afin d’éviter le stationnement en voirie, voici différentes alternatives qui s’offrent aux propriétaires d’une voiture : la location d’une place de stationnement dans un parking privé ou public, la mise en location du véhicule, le prêt de sa voiture, le stationnement du véhicule chez un proche, ou encore, le stationnement en périphérie (attention, cette dernière option est à vos risques et périls…).

L’alternative la plus confortable pour profiter sereinement de son été est de confier le stationnement et le stockage de votre voiture au service voiturier Ector, qui est présent dans 28 gares et aéroports. Ector vous permet de garer votre voiture dans un parking sécurisé, à proximité d’une gare ou d’un aéroport, avec des conditions de réservation très souples et des tarifs dégressifs selon la durée de stationnement.

À vous de voir l’alternative qui vous correspond le mieux !