Partager sur :

La perspective de voir ses vacances gâchées ou retardées… Personne n’en veut ! L’annulation d’un vol est l’une des pires nouvelles qu’un voyageur puisse recevoir. Malgré tout, en tant que passager, vous avez des droits à faire valoir ! Voici la démarche à suivre lorsque votre vol est supprimé :

Que faire si votre vol est annulé ?

  1. Regardez les conditions d’indemnisation
  2. Consultez vos droits en cas d’annulation le jour J
  3. Cherchez vos droits de remboursement en cas de renoncement du voyage
  4. S’informer sur la prise en charge de votre temps d’attente si vous maintenez votre voyage
  5. Examinez les démarches administratives à suivre pour obtenir votre indemnisation de vol
  6. Regardez les indemnités de vol auxquelles vous avez droit
  7. Consultez les recours si votre compagnie aérienne refuse de vous indemniser
  8. Checkez les circonstances extraordinaires d’annulation

1. Regardez les conditions d’indemnisation

Première condition pour être éligible à un dédommagement suite à l’annulation de votre avion, il faut que le vol ait lieu au sein de l’Union Européenne ou que la compagnie aérienne soit européenne.

2. Consultez vos droits en cas d’annulation le jour J

Si vous ne pouvez pas embarquer dans votre avion à cause d’une annulation, vous pouvez compter sur le cadre légal français pour ne pas errer désespérément dans l’aéroport ! En effet, la loi stipule que votre compagnie aérienne doit vous assister pour vous transférer sur un autre vol, et doit vous indemniser.

Le document rappelant vos droits de passager est disponible, sur demande, à tous les comptoirs d’enregistrement de votre compagnie aérienne et dans la zone d’embarquement.

3. Cherchez vos droits de remboursement en cas de renoncement du voyage

Si après l’annonce de l’annulation de votre vol, vous décidez de renoncer à votre voyage, votre billet d’avion vous sera intégralement remboursé dans un délai de 7 jours francs.

Notez que si vous avez confié votre voiture à un chauffeur Ector, par exemple au parking de l’aéroport de Bordeaux, et que votre vol est annulé, nous vous remboursons intégralement jusqu’à la veille du départ (si vous avez souscrit à l’assurance annulation). Si votre voyage est annulé le jour même, vous bénéficiez d’un avoir sur vos prochaines réservations.  

4. S’informer sur la prise en charge de votre temps d’attente si vous maintenez votre voyage

Si vous maintenez votre départ, votre compagnie aérienne s’occupe de vous trouver un autre vol qui vous emmènera à votre destination. Durant ce temps d’attente, votre compagnie se doit de vous offrir gratuitement un en-cas, deux communications par téléphone et un hébergement si votre avion décolle le lendemain.

5. Examinez les démarches administratives à suivre pour obtenir votre indemnisation de vol

En arrivant à votre destination, demandez une attestation de changement de vol auprès de la compagnie aérienne.

Par la suite, envoyez dès que possible un courrier recommandé avec accusé de réception à votre compagnie aérienne, qui doit comporter votre demande d’indemnisation (mentionnant votre numéro de vol, votre numéro de réservation, ainsi que la date d’annulation du vol), l’attestation de changement de vol et votre RIB.

Le traitement de votre réclamation d’indemnisation peut prendre jusqu’à 8 mois. Notez que vous avez 5 ans pour réclamer un dédommagement.

Bon à savoir : tout au long de votre réclamation, veillez à n’envoyer que des copies de vos documents justificatifs (factures, preuve de réservation, réponses de la compagnie aérienne…). Conservez les originaux. Gardez également une trace de vos démarches avec la compagnie aérienne, en faisant des copies de vos courriers et emails.

6. Regardez les indemnités de vol auxquelles vous avez droit

En cas d’annulation de votre vol, vous touchez une indemnisation financière en plus de votre prise en charge. Son montant est calculé en fonction de la distance du trajet d’avion :

 

Distance Montant de votre indemnité de vol
Jusqu’à 1 500 km 250€
Entre 1 500 et 3500 km 400€
Plus de 3 500 km 400€ (pour un vol au sein de l’UE) ou 600€ (pour un vol entre l’UE et un pays hors UE)

 

7. Consultez les recours si votre compagnie aérienne refuse de vous indemniser

En cas d’absence de réponse ou de refus d’indemnisation de la part de votre compagnie aérienne, vous pouvez engager d’autres démarches pour recevoir le dédommagement qui vous est dû :

  • Envoyez un second courrier (toujours en recommandé) à votre compagnie aérienne. Veillez à bien justifier et détailler tous les dommages causés par l’annulation de votre vol (nuits d’hôtels payées sans que vous puissiez y dormir, manquement d’un rendez-vous professionnel important, etc).
  • Envoyez votre demande d’indemnisation en courrier recommandé à l’alliance de compagnies aériennes si la vôtre est membre de l’une d’elles.
  • Envoyez un courrier recommandé à la Direction Générale de l’Aviation Civile avec la copie de votre réservation de vol, l’attestation de l’annulation et vos échanges avec la compagnie aérienne.
  • Plaignez-vous du service client de la compagnie aérienne sur les réseaux sociaux. Cette mauvaise publicité rend souvent la résolution du problème plus rapide.
  • En dernier recours, vous pouvez contacter un avocat. Cependant, faites attention à ce que cette démarche (et les frais engendrés) ne soit pas plus chère que le remboursement que vous réclamez. Il ne s’agirait pas de perdre de l’argent dans cette histoire…

8. Checkez les circonstances extraordinaires d’annulation

Sachez que si l’annulation de vol est notifiée plus de 14 jours à l’avance ou que les conditions d’annulation sont extraordinaires (grève, catastrophe climatique, instabilité politique, défaillance imprévue de l’appareil), vous n’aurez généralement pas le droit à un dédommagement.