Partager sur :

Savez-vous différencier un parking privé, d’un parking public ou encore un parking privé à usage public ? Quand on a besoin de se garer, il n’est pas toujours facile de s’y retrouver ; alors, dans cet article, nous vous vous expliquons tout sur les différents types de parking et les spécificités de chacun, pour que vous deveniez incollable sur la question.

Les parkings privés

Ce type de stationnement n’est pas accessible à tous les conducteurs. Dans un parc de stationnement privé, l’emplacement de la place de parking est détenu par une personne ou une entreprise, qui en est propriétaire ou locataire. L’avantage du parking privé est que le détenteur d’une place de stationnement bénéficie de l’accès exclusif à son emplacement de parking. La place de parking peut être un box, un garage, un parking de surface ou un parc de stationnement souterrain.

Si vous vous garez dans un parking privé sans circulation publique, vous devez respecter le règlement du parking. Si vous n’avez pas d’autorisation et que vous vous garez sur une place de parking privé, votre voiture risque de partir faire un tour à la fourrière ! Mais, pas de panique : en général, vous ne pourrez pas accéder à ce type de parking sans badge d’entrée.

Sachez que lorsque vous confiez votre véhicule à un chauffeur Ector aux abords d’une gare ou d’un aéroport, c’est dans un parking privé, fermé, sécurisé et à accès réglementé que votre voiture est stationnée. Ector peut stationner votre véhicule dans des parkings proches de la plupart des gares et aéroports de France, comme la gare de Lyon, la gare du Nord ou encore la gare de Lyon Part Dieu.

Les parkings publics

Les parkings publics sont des parcs de stationnement couverts, de surface, à l’extérieur, en plein air, fermés ou souterrains. Ils sont accessibles à tous les conducteurs (gratuitement ou non). Ils appartiennent à une collectivité et sont gérés par cette dernière ou par un exploitant de parking (comme Indigo, Saemes, Effia…). Dans les parkings publics, les inconvénients peuvent être la limitation du temps de stationnement et/ou le tarif de stationnement.

Les modalités de stationnement sont généralement affichées de manière lisible à l’entrée du parking. En circulant dans cette catégorie de parking, vous devez respecter le code de la route, sinon vous risquez d’avoir une amende.

Dans la catégorie des parkings publics, ne négligez pas les parcs relais (P+R). Ils sont situés le plus souvent en périphérie de la ville, à proximité d’une station de métro, de RER ou de tramway, d’arrêts de bus, d’une gare routière ou ferroviaire… Les avantages de ces stationnements sont de proposer des tarifs de parking moins chers que la moyenne des autres parkings publics, avec des tarifs d’autant plus intéressants pour les automobilistes franciliens qui ont souscrit un abonnement Parc-Relais sur leur pass Navigo.

Les parkings privés à usage public

Cette catégorie de parking désigne les parkings privés qui sont accessibles au public. C’est le cas des parkings de supermarchés, car ils appartiennent à une société, mais qui les met en libre accès à sa clientèle (gratuitement ou non). Pour circuler dans ce parking avec un statut mixte, vous devez à la fois respecter le Code de la Route, et suivre les indications établies par le propriétaire du parc de stationnement.